Idées Road-Trip en France : 2 routes thématiques à faire

Vous cherchez une idée de road-trip à faire en France ? Ca tombe bien car nous sommes partis il y a quelques semaines à la découverte de 2 routes thématiques de France.

Si vous ne connaissez pas les routes thématiques, ce sont des routes qui permettent de découvrir le patrimoine, la gastronomie ou le savoir-faire français. Ce sont des routes faisables en voiture, van/camping-car mais aussi en vélo pour certaines. Nous avons donc pu en découvrir 2 d’entre elles en camping-car parce que nous avons gagné un jeux concours avec Avis Caraway.

On vous partage donc nos idées de road-trip en France avec 2 routes à thèmes que l’on a découvert.

La route des Grands-Crus en Bourgogne

Nous avons commencé notre road-trip en France par la route des Grands-Crus en Bourgogne. Cette route de 60km traverse 38 villages viticoles de Dijon à Santenay. Pour l’emprunter, il suffit, depuis Dijon, de suivre les panneaux marrons avec l’image d’une grappe de raisin.

C’est une très belle route à faire à vélo, van ou camping-car car. On déambule entre villages et vignobles. Les paysages sont très jolis !

La route peut se faire comme on le souhaite, avec des étapes dans chaque ville ou non. De notre côté, nous avons fait 3 long arrêts sur la route, ainsi que des plus petits stops entre, pour visiter plusieurs petits villages :

Premier arrêt à Dijon

Nous avons fait la route Paris-Dijon, puis avons passé une nuit sur Dijon même, au camping du lac Kir afin de nous reposer et reprendre la route le lendemain. On a choisi de faire toutes nos nuits en camping afin de pouvoir profiter des services (électricité, vidange d’eau/toilettes…) mais surtout parce que c’était notre premier voyage en camping-car alors on ne savait pas vraiment comment ça allait se passer.

Deuxième arrêt à Premeaux-Prissey

Ensuite, nous avons commencé la route des Grands-Crus en passant par Chenôve puis Marsannay-la-Côte où l’on a visité le château de Marsannay qui propose une visite guidée d’1h30 de la cave avec une dégustation de 8 vins pour 39€ par personne.

C’était très intéressant, on a eu des informations qu’on ne connaissait pas. Faut dire qu’on s’y connait peu en vin. Alors ça ne pouvait qu’être instructif ! Puis la dégustation permet aussi de différencier les différents types de vins du château et de comprendre comment en apprécier le goût.

On vous recommande de faire au moins un château sur la route pour avoir des explications sur l’histoire des vins.

Nous avons ensuite continué la route en passant par Fixin, Couchey, Gevrey-Chambertin, Vougeot, Nuits-Saint-Georges et enfin arriver à Premeaux-Prissey où l’on a passé une nuit au camping au fil de l’eau.

Le camping est vraiment sympa avec un lac à proximité et un bar/restaurant animé. Il y a même au niveau du bar/restaurant un endroit pour faire du téléski nautique sur le lac. On a adoré l’ambiance !

Les villages sont tous très mignons, nous n’avons pas visité chaque village mais ça vaut le coup de faire 2-3 arrêts sur le chemin. Pour le choix des villages à visiter, nous avons fait au feeling. On s’arrêtait lorsqu’un village nous attirait. Et c’est ce que l’on vous conseille !

Troisième arrêt à Santenay

Le lendemain, nous sommes repartis sur la route des Grands-Crus en passant par les villages de Comblanchien, Corgoloin et Beaune où nous avons fait un stop.

Cette fois-ci, on vous recommande vraiment de visiter Beaune ! C’est très mignon et il y a plusieurs choses à voir :

  • L’hôtel Dieu des hospices de Beaune, qui est magnifique ! On a adoré cette visite où on a été replongé dans l’histoire. La visite coûte 11€ et inclus un audio-guide.
  • Visiter le centre historique qui est vraiment mignon
  • Se balader sur les remparts de la ville pour avoir des points de vue sur la ville

On a ensuite rejoint tranquillement Santenay en passant par Pommard, Meursault, Puligny-Montrachet et nous avons passé une nuit au camping aquadis loisirs.

Vous pouvez retrouver le plan de la route complète ici. Cette route est vraiment top pour un road-trip en France ! Surtout si vous aimez le vin ;). En plus, la distance entre les villages est minime, ce qui permet de bien profiter et de prendre le temps de faire des stops.

La routes des fromages AOP en Auvergne

Après avoir découvert les vins de Bourgogne, nous avons continué notre road-trip en France par la route des fromages AOP en Auvergne. Oui on a bien bu et bien mangé pendant ces vacances ahaha 😉

Cette fois-ci on est allé plus en hauteur, dans les montagnes pour découvrir différentes fermes. Nous n’avons pas fait toute la route des fromages, car nous n’avons qu’une semaine de vacances. Donc nous avions sélectionné avant le départ 3 endroits où nous arrêter.

Premier arrêt à Orcines

Pour ce premier arrêt, on a visité un ferme qui est une exploitation familiale : GAEC PENYSARCENA où vous pourrez faire une visite tous les après-midis de 14h à 19h, voir les bêtes, donner le biberon aux petits veaux si vous passez à la bonne heure c’est-à-dire vers 18h ou encore aider à la fabrication de fromage.

Pour être sûr de pouvoir faire ces activités, nous vous conseillons d’appeler la ferme 1 ou 2 jours avant pour savoir si c’est bien possible et reconfirmer les horaires avec eux.

Nous avons beaucoup aimé la visite, l’accueil était top. On était cependant un peu déçus car on n’avait pas demandé les horaires pour donner le biberon aux veaux et aider à la fabrication et nous y étions trop tôt. La visite de la ferme est assez rapide car ils nous présentent juste leurs bêtes et expliquent quelques fonctionnements de la ferme. Mais c’était tout de même chouette ! Vous aurez aussi la possibilité d’emporter avec vous un de leur fromage en passant par la boutique.

Deuxième arrêt à Saint-Nectaire

On a ensuite continué vers Saint-Nectaire, passage obligé pour goûter ce fameux fromage ! Ici, nous n’avons pas fait de visite de ferme, mais plutôt du repos. Nous avons pris 2 nuits au camping La clé des champs pour nous reposer et profiter de la piscine. L’endroit est sympa, entre les montagnes, et les infrastructures sont propres et bien entretenues.

On a aussi du coup goûté quelques spécialités auvergnates au restaurant « Les Baladins« . Et c’était très bon ! On vous recommande ce restaurant, l’accueil est super et les plats très bons. On a pu goûter la tourte au Saint-Nectaire et une fondue au Saint-Nectaire. C’était vachement bon !

Troisième arrêt à Orcival

Puis on a terminé avec un passage à Orcival, où nous avons visité une deuxième ferme : GAEC ferme des planchettes. Ici, vous pouvez voir la fabrication du fromage, mais il faut y être à l’heure vers 10H30. Sinon, vous pourrez entrer au début de la cave d’affinage où vous aurez quelques explications sur l’histoire de la famille et la fabrication du fromage.

On vous conseille aussi d’appeler la veille pour confirmer les horaires et demander s’il y a bien une visite pour le jour de votre choix.

Cette route du fromage est très différente de celle du vin. Les paysages sont magnifiques, on passe dans les montagnes, à côté des champs, c’est très joli ! Et les routes se font assez bien en camping-car. Attention tout de même à faire attention, car les routes peuvent monter en hauteur et être un peu étroites.

Vous pouvez retrouver plus d’informations et l’ensemble de la route des fromages AOP d’Auvergne ici.

Comment voyager responsable en van/camping-car ?

Comme vous le savez maintenant, on voyage plus responsable depuis 1 an. Alors quand on a su qu’on allait voyager en camping-car, on a tout de suite cherché des moyens de voyager plus responsable. On vous donne donc quelques astuces :

Rouler plus lentement

Quand c’est possible, il est préférable de rouler plus lentement en van ou camping-car car ça permet d’émettre moins de CO2 et dans la même logique d’économiser du carburant. Et c’est aussi un moyen de mieux profiter de son voyage, car lorsque l’on se déplace avec ce type de transport c’est pour avant tout profiter des paysages. Pour ça, on a préféré emprunter les départementales ou nationales au lieu de l’autoroute.

Alléger ses bagages

Ce conseil est valable pour tous les types de transport. Alléger ses bagages permet de réduire l’émission carbone. Pensez donc à prendre le nécessaire et ne pas mettre trop de « au cas où » dans le coffre.

Emportez vos vélos

Si vous le pouvez, emportez avec vous vos vélos pour faire vos petits déplacements s’ils ne sont pas faisables à pied : visites de villes, un bout de route entre 2 villes etc.. C’est bien plus pratique et plus écologique que de tout le temps prendre le camping-car.

Bien choisir ses emplacements

C’est très important de bien choisir ses emplacements lorsque vous voyagez en van/camping-car. Vérifiez que l’endroit n’est pas interdit et qu’il ne dérange pas l’environnement (animaux…). Et surtout ne laissez aucunes traces de votre passage, emportez avec vous vos déchets, n’altérez pas ce qui est autour de vous.

Et si vous allez dans des campings, essayez de privilégier ceux qui sont labellisés « La clef verte » ou encore « Ecolabel ». Comme ça vous serez sûre d’être dans un camping respectueux de l’environnement.

Vous connaissiez ces routes thématiques en France ? Nous on a beaucoup aimé, c’était deux belles découvertes !

Jenny et Benoît

Vous pouvez aussi aimer:

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.